Mon amour, si je meurs - Pablo Neruda

Mon amour, si je meurs – Pablo Neruda écrit ce sonnet extrait du recueil La Centaine d’amour publié en 1959. Dédié à son épouse Matilde Urrutia, le poète chilien offre dans ce texte enterrement magistral son sublime chant d’amour.

aria mon amour si je meurs pablo neruda texte enterrement

credit photo @katerina-plotnikova

Mon amour, si je meurs – Pablo Neruda

Mon amour, si je meurs et si tu ne meurs pas,
mon amour, si tu meurs et si je ne meurs pas,
n’accordons pas à la douleur plus grand domaine :
nulle étendue ne passe celle de nos vies.

 

Poussière sur le blé, et sable sur les sables
l’eau errante et le temps, et le vent vagabond
nous emportaient tous deux comme graine embarquée.
Nous pouvions dans ce temps ne pas nous rencontrer.

 

Et dans cette prairie où nous nous rencontrâmes,
mon petit infini, nous voici à nouveau.
Mais cet amour, amour, est un amour sans fin,

 

et de même qu’il n’a pas connu de naissance
il ignore la mort, il est comme un long fleuve,
il change seulement de lèvres et de terre.

traduction de l’espagnol par Claude Couffon, Jean Marcenac, André Bonhomme

© Du monde entier, Gallimard

Il est à noter que dans la littérature hispanique, l’alexandrin se compose de 14 syllabes, et non de 12. Dès lors, la traduction vers le français se transforme en un travail de réécriture pour respecter l’âme du poème dans sa langue originale.

Pourquoi choisir d’inclure ce poème à la cérémonie funéraire ?

Ce texte peut être lu par tout époux qui perd sa femme ou une amoureuse pour son compagnon disparu. Sublime et lyrique, sa lecture apportera beaucoup de passion et un élan personnel à la cérémonie.

cérémonie funéraire enterrement texte obsèques civiles religieuses