Le jour viendra

Le jour viendra est un magnifique texte enterrement  Avec beaucoup de grâce, le défunt s’adresse à ses proches en faisant part de son choix de faire don de son corps à la science. Il est évident que ce poème aura toute sa place durant la cérémonie funéraire après un don d’organe.

aria le jour viendra texte enterrement apres don dorgane

Le jour viendra

Le jour viendra où mon corps reposera sur un drap blanc
soigneusement replié aux quatre coins du matelas,
dans un hôpital affairé à s’occuper des vivants et des mourants.
À un moment donné, un médecin déclarera
que mon cerveau a cessé de fonctionner et que,
à toutes fins pratiques, ma vie est arrivée à son terme.

 

Lorsque ce moment viendra,
n’essayez pas d’insuffler à mon corps une vie artificielle au moyen d’une machine.
Et ne dites pas que je suis sur mon lit de mort.
Parlez plutôt d’un lit de vie
et permettez qu’on vienne y prendre mon corps
et qu’on l’utilise pour aider les autres à vivre une vie meilleure.

 

Donnez mes yeux à l’homme qui n’a jamais vu l’aube,
le visage d’un bébé ou l’amour dans les yeux d’une femme.
Donnez mon coeur à celui dont le coeur ne cause que d’interminables journées de souffrance.
Donnez mon sang à l’adolescent qu’on vient d’extirper de sa voiture accidentée,
afin qu’il vive assez longtemps pour voir jouer ses petits-enfants.
Donnez mes reins à quelqu’un qui dépend d’une machine
pour vivre semaine après semaine.
Prenez chacun de mes os, chacun de mes muscles,
chaque fibre et chaque nerf de mon corps,
et trouvez le moyen de faire marcher l’enfant cloué à un fauteuil roulant.

 

Explorez chaque recoin de mon cerveau.
S’il le faut, emparez-vous de mes cellules et laissez-les croître
pour permettre un jour à un petit garçon muet
de crier sa joie au son d’un bâton de baseball frappant la balle,
ou à une fillette sourde d’entendre la pluie marteler sa fenêtre.

 

Brûlez ce qui reste de mon corps
et dispersez les cendres aux quatre vents pour aider les fleurs à pousser.

 

Si vous tenez absolument à enterrer quelque chose,
alors enterrez mes fautes, mes faiblesses et tout le mal que j’ai fait à autrui
Confiez mon âme à Dieu.

 

Si, par hasard, vous désirez faire quelque chose en souvenir de moi,
alors ayez un mot ou un geste aimable pour quelqu’un qui en a besoin.
Si vous faites tout ce que j’ai demandé, je vivrai éternellement.

La question du don d’organe au moment du décès

 

Le don d’organe est une décision très personnelle. Mon rôle n’est pas de prendre position mais de vous faire prendre conscience de l’importance de faire part de son choix à ses proches. Car trop de familles se retrouvent malheureusement devant un difficile choix cornélien qui ne leur appartient pas.

 

Surtout, gardons à l’esprit que tant de vies peuvent être sauvées grâce à une greffe. Alors, pour tous ces malades, prenons le temps de réfléchir seul ou en famille et surtout de faire connaitre notre choix.

cérémonie funéraire enterrement texte obsèques civiles religieuses