Ils ne nous quittent pas, ils restent

Ils ne nous quittent pas, ils restent est un texte enterrement inspirant écrit par le prêtre, historien et évêque Émile Bougaud (1823-1888). Source d’espérance, ce texte affirme avec foi la conviction de la présence éternelle de nos chers disparus dans l’amour que nous leur portons

aria ils ne nous quittent pas emile bougaud texte enterrement ceremonie du deuil

Ils ne nous quittent pas – Émile Bougaud

La grande et triste erreur de quelques-uns,
mêmes bons, c’est de s’imaginer que
ceux que la mort emporte nous quittent.
Ils ne nous quittent pas, ils restent.

 

Où sont-ils ? Dans l’ombre ? Oh ! Non !
C’est nous qui sommes dans l’ombre.
Eux sont à côté de nous, sous un voile,
plus présents que jamais.
Nous ne les voyons pas,
parce qu’un ”nuage obscur” nous enveloppe,
mais eux nous voient.

 

Ils tiennent leurs beaux yeux pleins de gloire,
arrêtés sur nos yeux pleins de larmes.
Ô consolation ineffable, les morts sont invisibles,
mais ils ne sont pas des absents.

 

J’ai souvent pensé à ce qui pourrait
consoler ceux qui pleurent.
Le voici : c’est à la foi, cette présence réelle
et ininterrompue de nos morts chéris.
C’est l’intuition claire, pénétrante,
que par la mort, ils ne sont ni éteints,
ni éloignés, ni même absents,
mais vivants, près de nous.

Pourquoi incorporer ce poème à la cérémonie funéraire ?

 

Que vous soyez ou non religieux, ce texte parle de lui-même et s’imposera à vous. Qu’est-ce que la mort ? un passage. Mais qui peut dire ce qu’il y a de l’autre côté ? La réponse n’est pas à la science mais à l’espérance. Car l’amour porté à l’être cher demeure éternellement.

 

Enfin, l’expérience de deuil nous révèle parfois dans le vide de l’absence physique des synchronicités ou manifestations de signes nous donnant la conviction qu’ “ils ne nous quittent pas”.

cérémonie funéraire enterrement texte obsèques civiles religieuses