Ne restez pas à pleurer sur ma tombe

Ne restez pas à pleurer devant ma tombe est un texte enterrement écrit en 1932 dans sa forme originale do not stand at my grave and weep par Mary Elizabeth Frye (1905-2004). Lors d’un fulgurant moment d’inspiration, elle l’aurait griffonné sur un sac en papier à l’attention d’une amie qui venait de perdre sa maman parce qu’elle se trouvait dans l’impossibilité de se rendre au cimetière.

 

Souvent traduit sous le titre Ne restez pas à pleurer autour de mon cercueil, ce poème est attribué à tort à Robert Louis Stevenson. Il existe de nombreuses versions légèrement différentes. Je vous en livre ma préférée.

aria ne restez pas à pleurer sur ma tombe texte enterrement

Ne restez pas à pleurer sur ma tombe

Ne restez pas à pleurer devant ma tombe,
Je n’y suis pas, je n’y dors pas.

 

Je suis un millier de vents qui soufflent,
Je suis le scintillement du diamant sur la neige,
Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr,
Je suis la douce pluie d’automne,

Je suis le silence du matin,

Je suis dans la course gracieuse

Des magnifiques oiseaux qui volent,

Je suis la douce étoile qui brille la nuit.
Je suis dans chaque fleur qui s’épanouit,

Je suis dans une pièce tranquille.

Je suis dans chaque oiseau qui chante,

Je suis dans chaque belle chose.

 

Ne vous tenez pas devant ma tombe en pleurant,

Je n’y suis pas. Je ne suis pas mort.

cérémonie funéraire enterrement texte obsèques civiles religieuses